Chargement en cours Vakala en Français Chargement en cours Vakala in English WALLIS le Mercredi 13 Décembre 2017 / 07 H 51 PARIS le Mardi 12 Décembre 2017 / 20 H 51
Vakala : Association de voile sur internet Fédération française de voile
Bienvenue sur le site de Vakala - Voile Pour Tous

Actualités

Articles
Dernières infos
Photos

Vakala

Horaires
Tarifs




L'érosion n'est peut-être pas une fatalité; notez les arbres qui menacent de
© Droits réservés

Érosion : des solutions écologiques face à la fatalité

Wallis - Nature / 13 Octobre 2008

Des îlots rongés par la mer, des côtes léchées par des vagues de plus en plus destructrices ? c'est le triste spectacle auquel assistent, impuissantes, la plupart des populations des îles du Pacifique. Wallis n'échappe pas à la règle, même si la barrière de corail préserve en partie la terre des grandes houles de l'océan.

L'action de l'homme, cumulée aux phénomènes naturels, accentue l'érosion

En l'absence d'études scientifiques approfondies, il est difficile de dire avec certitude si le sable prélevé par l'homme sur la bande côtière pour les constructions est, à lui seul, la cause principale de l'érosion. Pourtant, le service territorial de l'environnement a pris des mesures afin d'inciter les entreprises à ne pas utiliser le sable du rivage. « C'est un sable salé qui ne permet pas de faire des constructions de qualité » reconnait un entrepreneur qui, comme les autres, se plie à la règle imposée: les chantiers commandés par l'Etat ou le Territoire ne doivent pas utiliser du sable, mais du poussier issu de la roche volcanique broyée. Cela n'empêche pas des particuliers de continuer à prélever du sable sur la côte en grandes quantités.

Mangrove, enrochements, plantations d'arbres

Face à la montée prévue des eaux, il n'y aura sans doute pas grand-chose à faire. Mais il est sans doute possible de limiter l'érosion en arrêtant de prélever sauvagement du sable (encore faut-il proposer un matériau équivalent aussi peu onéreux), en replantant de la mangrove là où c'est possible comme cela se réalise, par exemple, au Sénégal, et en plantant des arbres qui fixent la terre en bordure de mer. L'enrochement est une solution « par défaut », de même que les murets. Ces derniers doivent avoir un plan incliné pour ne pas être eux-mêmes laminés par les vagues.
L'histoire dira si l'homme se réveillera à temps pour défendre une nature si belle mais si fragile.

Pierre GINS


© Droits réservés

Articles précedents Wallis - Informations : Un compagnonnage à l'océanienne ...
Activités Ados - Voile : Les ados se détendent ...
Activités scolaires - Voile : Voile scolaire : la caravelle pour un apprentissage collectif ...
Handivoile - Nature : UPI : à la rencontre des « manu lele » à Nuku Fotu ...
Compétition - Voile : L'école de sport se déplace à Nouméa ...

Derniers Articles dans la rubrique Wallis : Frédéric Lorenzi, trésorier discret et efficace, quitte Wallis
Fraude à la défisc à Wallis : 30 mises en examen
La population de Wallis et Futuna décline et vieillit
Kolo Seuvea, ambassadrice de Wallis en Bretagne
Stage Apnée 2009 : 2ème réunion d'information et d'inscription à Vaka La

Derniers Articles dans la discipline Nature : Les Marlins Voiliers chassent
Sentier sous marin de Kaviki : inauguration officielle
Snorkelling avec les élèves du collège de Teesi
55 futuniens à Nukihifala
Les éponges si fascinantes

Haut de page haut de page Imprimer l'article imprimer l'article  retour accueil

précédente précédent Tous les articles tous les articles suivante suivant
 Réalisation & graphisme : © Mesactivites.com - Association © Vaka Lä - Voile pour tous - Affiliée à la Fédération Française de voile (25.CE003) - © 2006