Chargement en cours Vakala en Français Chargement en cours Vakala in English WALLIS le Vendredi 19 Octobre 2018 / 10 H 42 PARIS le Jeudi 18 Octobre 2018 / 23 H 42
Vakala : Association de voile sur internet Fédération française de voile
Bienvenue sur le site de Vakala - Voile Pour Tous

Actualités

Articles
Dernières infos
Photos

Vakala

Horaires
Tarifs




Vaka Lä développe une pratique de masse des plus petits aux plus grands
© Droits réservés

Rapport d'activités 2008: le cap des 1000 pratiquants est franchi

Wallis - Informations / 28 Octobre 2008

L'association Vaka Lä a poursuivi et développé ses activités de façon remarquable en 2008 tout en conservant une politique favorisant une pratique de masse.
Le public a augmenté de 19 % par rapport en 2007 avec 1014 pratiquants tous secteurs confondus et 1131 demi-journées d'activités.

Cela ne fut simple car l'année 2008 a été perturbée par un déménagement contraint, ce qui a pénalisé quelques secteurs en raison du manque de disponibilité des encadrants et des conditions d'accueil insatisfaisantes.

Le public: les scolaires ont progressé de 80 % mais d'autres secteurs ont subi un fléchissement. Nous noterons aussi que nous enregistrons 314.231 demi-journées d'activités équivalentes personne. Ce chiffre éloquent est à mettre en rapport avec le public et le nombre de séances que chacun réalise. Rappelons que la base est ouverte 7 jours sur 7.

Le département compétition a souffert lui aussi du traumatisme du déménagement bien que les entraînements aient continué et que des déplacements aient été effectués.
L'absence de bateaux compétitifs explique ce « creux » en dépit du réservoir important de régatiers. Les objectifs de développement d'une filière sportive sont maintenus : le cap est mis sur les Mini Jeux 2009, les Jeux 2011 et les Mini Jeux 2013 qui se dérouleront à Wallis.

Les formations réalisées au cours de l'année sont nombreuses et concernent les bénévoles comme les salariés.

La structure de Vaka Lä fonctionne à merveille avec toujours cette harmonie entre des bénévoles qui décident le la politique à suivre et des professionnels qui l'exécutent. Nous verrons comment s'articule notre structure devenue complexe par le nombre de personnes concernées et par les multiples secteurs d'activités.

Les équipements à terre font cruellement défaut : le centre nautique est attendu avec impatience. Les investissements, hors déménagement, ont constitué dans l'achat de bateaux et de planches pour un public ciblé jeunes (scolaires, loisirs, centre aérés de village, handicapés).

Les projets en cours de réalisation et ceux à venir n'ont pas souffert de la conjoncture difficile liée à notre installation sur le nouveau terrain, notamment le sentier botanique, réussite incontestée.
D'autres projets sont en cours de réalisation ou d'élaboration.

Le budget est sensiblement le même qu'en 2007, voyage en NZ en moins, alors que les activités sont en augmentation de 8 % et le public de 19 %.
Le volume des dépenses cumulées (fonctionnement, investissements, déplacements) est de 15,4 Mi fcfp malgré la prise en charge de 3 salaires par le Territoire qui a allégé le poste des salaires.
Les recettes globales (13,5 mi fcfp) comptent des fonds propres de 45 % (+ 15 % par rapport à 2007)} et 55 % de subventions publiques. Ceci s'explique par l'arrivée d'un mécène et l'augmentation des recettes liées aux prestations. Le bilan fait donc valoir un déficit (- 1,9 Mi fcfp) absorbé par un fonds de roulement nécessairement important qu'il conviendra de réalimenter.

Vous trouverez ci-dessous le détail du rapport d'activités et la conclusion. Le document peut-être consulté à Vaka Lä par tout un chacun, comme les documents comptables et leurs justificatifs.

I/ Le public

Le nombre de pratiquants tous secteurs d'activités confondus : 1014 (+ 19%) pratiquants

Le nombre de licenciés : 977 (+ 30%) pratiquants
Le nombre d'adhérents : 416 (- 25%) pratiquants

A noter :

* Très forte augmentation des scolaires avec + 80% de pratiquants : cela est dû à :
- La formation des professeurs d'EPS en début d'année
- Plus de choix dans les supports (planches, dériveurs open Bic)
- Plus d'encadrants qualifiés.

* Diminution du nombre d'adhérents dans les groupes (- 25%) à cause du déménagement qui s'est fait en parallèle des activités quotidiennes de Vaka Lä. Néanmoins, elles n'ont pas été interrompues.

Nombre de pratiquants dans chaque secteur d'activités

A. Voile scolaire : 438 pratiquants (soit + 80% par rapport à l'an passé).
Les scolaires représentent 40 % de notre public.
? UNSS : 90 (+20%)
? Collèges : 142 (+70%)
? UPI : 6
? Ecoles primaires : 160 (cycle 1 et 3 de Ninive : donc 6 classes)
? Lycée : 40

Commentaires:
Suite à la formation de dix professeurs d'EPS, 2 classes dans chacun des 3 collèges de Wallis sont venues en cycle EPS. Une flotte complète d'Open Bic répondra en bonne et due forme aux attentes du public mais également des enseignants.

Pour les écoles, en dépit des consignes de la DEC de ne pas autoriser aux professeurs des écoles de venir à Vaka Lä, des Instituteurs ont souhaité faire bénéficier aux enfants du cycle 1 et 3, les activités d'éveil sur le lagon et dans un contexte autre que le leur. 80 enfants à chaque sortie.


B. Loisirs adultes : 305
? Kayaks adultes : 101
? Planches : 62
? Groupes (Gendarmes, BPJEPS, Sorties pleines lunes) : 63
? Vacanciers : 54
? Touristes : 25

Commentaires:

Le secteur "adulte" dans son ensemble maintient son chiffre de l'an dernier. Les adhérents en kayaks ont diminué en raison de l'accueil dégradé du site pendant une période (déménagement).
Faute de temps, les sorties exploration en kayak et en groupe n'ont pas été proposées.


C. Loisirs enfants : 111 (-8%)

Commentaires :

Pour les mêmes raisons que les adultes, les enfants en loisirs ont pâti des problèmes liés à l'accueil.

Du fait des centres aérés moins nombreux, moins d'enfants ont été drainés vers les séances loisirs du club.

L'attrait des optimist école s'amenuise, surtout pour les enfants ayant déjà un bon niveau de pratique. Ces enfants ayant 3 à 4 ans d'expérience derrière eux sont à la recherche de sensations et de vitesses. Ils sont un peu pénalisés par le manque de bateaux adaptés (type open bic).

L'espoir est, puisque le concept de l'Open Bic est validé, que la flotte soit agrandie et de permettre aux enfants de l'école de sport de participer à des compétitions régionales sur ces types de bateau.


D. Centre aéré :145

? Enfant : 126
? Adulte : 19

Commentaires :

Moins de centres aérés organisés dans les villages toujours à cause du déménagement.
Notons, dans le détail, qu'il y a autant de planchistes en voile scolaire qu'en centre aéré.


E. Handivoile : 9

Commentaires :

Concernant les handicapés non scolarisés et non pris en charge dans une structure, peu de pratiquants handivoile sont recensés. L'emploi du temps de Vaka Lä étant très chargé, nous n'avons pas pu nous déplacer pour aller chercher les enfants à leur domicile.

Grâce au GES qui a été mis en place cette année, nous pouvons accueillir les enfants en situation de handicap par groupe.

Le groupe de l'UPI est venu dans le cadre scolaire.

Nous espérons recevoir La CLIS et le CFPA l'an prochain. Il faudrait pour cela que la DEC donne son accord puisque ces établissements dépendent de la Direction de l'Ecole Catholique.


F. Jeunes en compétition : 8 (-20%)

Commentaires:

L'école de sport n'a pas fonctionné comme nous le souhaitions pour les raisons suivantes :

? Nous recevons l'UNSS le mercredi après midi tout au long de cette année et tous les encadrants sont mobilisés. Malgré tout, nous avons intégré l'école de sport.
? Il n'y a pas de bateaux performants en bon état pour permettre à ces enfants de bien naviguer et bien apprendre.

Cependant, des déplacements ont eu lieu (voir plus loin). La filière sportive possède un grand réservoir, notamment parmi les scolaires. Nous ne pouvons les mobiliser actuellement pour les deux raisons évoquées plus haut. En revanche, en 2009, avec l'arrivée de nouveaux bateaux et deux cadres en formation monitorat, nous espérons disposer d'un effectif d'une vingtaine d'enfants. Les plus âgés mettront le cap sur les Mini Jeux du Pacifique 2009. Voir document annexe : politique sportive.



II/ Le temps d'activités

La base nautique est ouverte sept jours sur sept. Les chiffres présentés dans le graphique reflètent les séances encadrées par secteur d'une part, et d'autre part les séances encadrées par secteur et par personne.

Nous constatons un nombre total de demi-journées par secteur de 1144, mais les adultes en pratique libre (816) ne sont pas inclus dans le graphique ci-dessus puisqu'ils ne sont pas encadrés, et donc, ils ne reflètent pas l'activité des salariés mobilisés. En revanche, ils comptent dans l'activité du club.
Il est clair ici que les scolaires et les enfants en loisirs occupent la majorité des encadrements de Vaka Lä.

Cette façon de comptabiliser est celle qui fait référence dans les centres nautiques des collectivités afin de justifier du volume d'activité puisqu'il tient compte à la fois du nombre de personnes par groupe et du temps passé au total.

En effet, une demi-journée avec 8 enfants n'a pas le même sens en termes d'encadrement et de matériel utilisé qu'une demi-journée avec 80 enfants.

L'histogramme met donc en lumière le temps passé par les pratiquants des différents groupes. Le calcul est effectué en multipliant le nombre de demi-journées par le nombre de pratiquants.

Si l'on tient compte des adultes en pratique libre, le nombre total de demi-journées équivalent personne est de 314 231.

Nous distinguons deux groupes importants : loisirs et scolaires. Les scolaires sont majoritaires puisqu'ils sont très nombreux à chaque séance (de 20 à 80), et ce durant des cycles de 8 à 12 séances (sauf les école


III/ Les formations

A. Organisations de formations
* Stage d'initiation aux encadrements des activités nautiques pour 10 professeurs d'EPS.
* Prestation pour le stage d'Apnée


B. Formations du personnel
? Stages de maintenance à Nouméa pour deux de nos salariés.
? Stage de voilerie pour un de nos salariés.
? Stage d'apnée Niveau I et II pour l'ensemble du personnel.
? Les permis bateau pour l'ensemble du personnel ne possédant pas ce permis.
? Le monitorat de voile pour deux encadrants de Vaka Lä
? Préparation au BPJEPS monovalent voile (sur deux ans) pour notre monitrice.

Commentaires :

La formation du personnel a toujours été une priorité de Vaka Lä. Les formations à l'extérieur du Territoire nous imposent de penser aux remplacements de nos salariés et à la formation de ce personnel remplaçant.

Ainsi, une de nos salariés sera absente la plupart du temps sur la période 2009 et 2010 : il convient de penser à l'embauche de personnels supplémentaires estimés à un effectif de deux. (cf. budget prévisionnel et chapitre « Structure ».


IV/ Les activités autres

A. Manifestations:
L'association Vaka Lä, pour faire profiter à ses adhérents des « journées détentes », organise des manifestations comme :

? Baptême Open Bic

? Journées ?porte ouverte »

? Nuits à l'îlot pour les adolescents

? Rassemblement festif des adhérents autour d'une manifestation sportive

? Participations à des manifestations organisées par d'autres associations (Voile traditionnelle par exemple.

? Remise de diplômes UPI


B. Prestations de service

? Stage apnée
? Transport îlot (touristes, association Femmes et Sports)

Notons que les prestations de transports à l'îlot de personnes restent exceptionnelles car ce n'est pas notre mission. Nous le réalisons pour rendre service dans les cas exceptionnels où les taxi-boats font défaut


V/ La Structure

A. Equipements

? Le curseur « équipement » est poussé en corrélation avec le public. En 2008, la flotte s'est enrichie de trois catamarans, 2 kayaks et une planche à voile, trois dériveurs Open Bic, 4 Optimists de compétition sans compter du matériel annexe type gréements ou voiles. En tout, 5,3 Mi fcfp.

? La flotte a donc été globalement rafraîchie, notamment en catamarans (il y a moins de catamarans aujourd'hui car certains ont été déclassés mais ils sont en meilleur état), en planches à voile et en dériveurs pour jeunes.

? Reste à renouveler la flotte des optimists école (vieille de 2003 : ces bateaux servent plusieurs fois par semaine) et, pour la compétition, à acquérir quelques Open Bic supplémentaires (5) et un Hobie 16 en bon état susceptibles d'entrainer des équipages pour les Mini Jeux du Pacifique 2009 et les Jeux 2011.

? Cela porte à 71 le nombre d'embarcations à Vaka Lä aujourd'hui (24 planches, 19 kayaks, 18 optimist, 3 dériveurs collectifs, 2 trimarans, 5 catamarans.


B. Fonctionnement

Le fonctionnement de Vaka Lä est bien rôdé depuis deux ans, moment où la structure s'est dotée d'un personnel complet de professionnels.

? Un conseil d'administration formé de 7 bénévoles qui se réunit en moyenne deux fois par mois et qui décide notamment de la politique à suivre, contrôle les comptes, oriente la gestion, décide des actions à mener. A noter l'entrée dans le CA d'un représentant de l'entreprise mécène et du propriétaire du terrain actuellement occupé par Vaka Lä. Une lettre « hebdo news » est diffusée par mail aux membres du CA pour les tenir informés des actions quotidiennes et des événements moins ordinaires de Vaka Lä.

? Une équipe de 6 salariés aidée par deux intervenantes (une détachée à mi-temps de Jeunesse et Sports et une en chantier de développement) et soutenue selon les séances par des professionnels dans leur domaine de compétence (ex : BESS de sports adaptés pour les sorties handivoile).

? Propositions : au regard des activités, des besoins de l'association en matière d'encadrement, de maintenance et de secrétariat, un plan de formations est mis en place (voir plus haut) et des propositions d'embauches seront faites : ceci est fondamental si l'association veut poursuivre ses activités et son développement. En effet, les congés n'ont pu être pris normalement et les salariés sont venus bénévolement pour assurer le fonctionnement courant de la base. Deux postes sont proposés: une secrétaire et un aide encadrant.


VI/ Les déplacements & compétitions

La compétition a été le « parent pauvre » des activités de Vaka Lä cette année. Plusieurs raisons à cela :
? L'annulation des Océania d'Optimist en Papouasie Nouvelle Guinée (programmé initialement en septembre 2008), ce qui a éliminé l'objectif principal de la saison pour nos plus jeunes coureurs. Et cela ne nous a pas permis de porter la candidature de Wallis pour organiser les Océania 2010.

? L'absence de bateaux compétitifs : ce n'est qu'en octobre que nous avons reçu 4 optimist en bon état (financés en 2007 mais qui étaient restés sur place pour des entrainements à Nouméa).

? La lassitude des jeunes vis-à-vis de l'optimist alors que l'Open Bic présente des attraits ludiques de glisse plus intéressants.

? L'absence de moyens financiers pour ce département compétition : pas de fonds pacifique d'une part et des fonds étaient prévus par le Territoire avec Jeunesse & Sports pour notre association dans le cadre de la préparation aux Jeux du Pacifique, mais ces sommes n'ont pas été octroyées par le CTOS à ce jour. Cela aurait notamment pu nous permettre d'acquérir un Hobie 16 neuf pour naviguer avec deux bateaux compétitifs à destination des régatiers plus âgés.

Cependant, trois déplacements ont quand même été réalisés :

- Optimist : 2 épreuves : une régate d'entraînement en avril 2008 et le championnat d'optimist de Nouvelle-Calédoniedu 5 au 12 novembre. 2 X 2 coureurs.

- Open Bic : Open Cup du 12 au 19 novembre. 3 coureurs.

Le championnat de Wallis est programmé le 6 décembre juste après l'Assemblée Générale.


VII/ Le déménagement

Le déménagement a du s'opérer en deux mois en milieu d'année après des menaces écrites et verbales du propriétaire de la Maison Rose. Il a fallu l'intervention du Secrétaire Général de l'Administration Supérieure, à la demande de la Présidente Pascale Xélot, pour calmer le représentant de la famille propriétaire du terrain, Visei Fue, qui souhaitait que nous quittions les lieux du jour au lendemain.

Ces menaces portaient sur le matériel et d'une façon insidieuse sur le personnel, voire sur le public des enfants comme ce fut le cas en 2007. Ces agissements sont inacceptables, et ils furent condamnés par le bureau de l'association. A l'origine du malentendu : la reconduction du bail assortie de conditions financières que l'association ne pouvait, ni ne voulait accepter (500 % d'augmentation du loyer, puis 80 % ?).

Il nous a fallu déménager le matériel et les bureaux sur un terrain mitoyen appartenant à Sefo Tuifua, mari de la présidente de Vaka Lä en 2006 Savelina Tuifua. Heureux hasard. Cela étant, le terrain était non viabilisé, et vierge de toute infrastructure. En deux mois, il nous a fallu construire des abris pour le matériel et solliciter l'aide des services publics (lire plus bas sponsors & mécènes) pour abriter les bureaux et du matériel de maintenance.

? Le coût
1,8 Mi fcfp de dépenses, autorisées par l'important fonds de roulement en attendant l'aide exceptionnelle de l'Etat pour 1,5 Mi fcfp. Aide qui nous est parvenue.

? Les incidences
La base ne s'est jamais arrêtée de fonctionner durant ce déménagement, ce qui implique une sollicitation importante du personnel en temps et en énergie. Cela confine à l'exploit.
Mais les conditions d'accueil sont dégradées : boue sur le terrain, pas de vestiaires ni de toilettes, des containers très chauds pour les bureaux occupés la majorité du temps par une handicapée paraplégique.

VIII/ Le budget

Le budget est sensiblement le même que l'an passé malgré l'augmentation des activités et en dépit des frais de déménagement (voir plus haut).

Le bilan fait valoir un déficit (- 1,9 Mi fcfp), comme en 2007, absorbé par l'important fonds de roulement (3 Mi fcfp).

Recettes : 13,5 Mi fcfp. Dépenses : 15,4 Mi fcfp. Il conviendra de réalimenter ce fonds de roulement afin de parer à tout imprévu, comme ceux que nous avons connus avec le déménagement.

La santé financière, si elle est saine, reste fragile, d'autant qu'il est urgent d'investir dans des locaux dignes d'une association brassant un tel volume d'activités, et dans une flotte de bateaux afin de développer la filière sportive et répondre à la demande des scolaires avec un matériel adapté.


A. Dépenses

Les dépenses sont élevées (15,4 Mi fcfp) en raison de la discipline elle-même et du nombre des activités & publics :

Les investissements (5,3 Mi fcfp) sont lourds car les bateaux sont chers, et encore davantage à Wallis qu'ailleurs car il y a le coût du fret et les taxes (39 % !).

Le fonctionnement est également lourd (9.2 Mi fcfp) car les bateaux nécessitent de l'entretien (0,7 Mi fcfp) ; de surcroît les différents publics imposent des supports multiples. Un encadrement spécialisé et formé pèse également sur les dépenses (6,5 Mi fcfp) ... même si trois salaires sur six sont pris en charge par le Territoire en 2008.
Rappelons que Vaka Lä paye l'ensemble des frais de fonctionnement : loyers, téléphone - internet, eau & électricité, la moitié des salaires ? .

B. Recettes

Les recettes en fonds propres (6,5 Mi fcfp) représentent presque la moitié des recettes globales (13,5 Mi fcfp), ce qui est remarquable pour une association sportive qui a, par définition, une mission de service public et c'est encore plus méritant sur ce Territoire où il est difficile de percevoir des recettes en fonds propres d'une manière générale.

Nous soulignons l'arrivée d'un mécène (Général Import) qui a permis de financer le salaire du Directeur à partir du milieu d'année, sans quoi la base nautique aurait été en grande difficulté financière.

Notons également l'augmentation des recettes liées aux prestations ?notamment les scolaires- et aux cotisations, en rapport avec le public plus nombreux (+19 %).

Côté subventions émanant de fonds publics, l'arrivée de 3 Mi fcfp du CNDS équipement (dossier qui a duré deux ans pour aboutir) a permis de compenser partiellement les investissements effectués. La subvention exceptionnelle pour le déménagement (1,5 Mi fcfp) a autorisé la réalisation des travaux les plus urgents (voir « Déménagement »).

IX/ Les sponsors & Mécènes

Plusieurs entreprises aident Vaka Lä à des degrés divers :

? Sponsors

- Air Calin : une convention précise les conditions de ce partenariat : un billet gratuit par déplacements pour des compétitions de jeunes en échange d'un bandeau publicitaire et de la présence de banderoles Air Calin lors des manifestations festives.

? Mécènes

- Général Import : Apport de 4,8 Mifcfp/an selon une convention à reconduire tous les ans. Notons qu'il s'agit du tiers de nos dépenses annuelles.

- Trésor Public : don d'un container pour installer l'atelier sur le nouveau terrain.

- Travaux Publics : don d'un container qui fait office de bureau secrétariat, prêt de main d'?uvre pour la mise en place des gravillons sur le terrain face aux containers.

- EEWF : fourniture main d'?uvre et pelleteuse pour le réseau eau & électricité du nouveau terrain.

- Batirama : mise à disposition du camion pour transporter les containers pré-cités.

- Particuliers : Fabrice Meutelet (électricité aux normes), Sylvain Tagatamanogi (branchement eau), Philippe Nazeyrollas (don de matériel nautique), Louis Henry Chardiny (don de matériel nautique).

Sans tous ces partenaires, il serait impossible de faire fonctionner la base nautique. Ils viennent en complément des apports de l'Etat et du Territoire.

X/ Communication

Depuis sa création, Vaka Lä travaille sur la communication en interne et en externe.

A. Communication interne

- Le site internet www.vakala.net permet aux membres de se tenir informés des actualités de Wallis mais aussi et surtout des activités de Vaka Lä. Ce site est relayé par « loïna », le serveur de Wallis.
- Des mails adressés aux groupes d'adhérents annoncent les événements les concernant.
- Des reportages sur RFO mettent en lumière les actions de l'association.
- Le journal « SEM PLUS » a diffusé un article résumant le club de voile au travers son histoire et ses activités. Ce journal est diffusé à Wallis exclusivement ? donc aux membres du club.

B. Communication externe

- Site internet :
1500 visiteurs par mois issus de 45 pays, Etats-Unis en tête. La plupart des adhérents qui viennent sur le Territoire connaissent déjà l'association par son site. Celui-ci est actualisé quotidiennement ou presque. Des flux RSS vont être mis en place comme sur le site Loïna et d'autres sites de quotidiens nationaux.
Notons que le site de Vaka Lä contribue à la notoriété de Wallis et Futuna, au-delà de l'école de voile.

- Revue de presse
Des reportages dans différents médias ont été diffusés sur Radio Australie, dans Les Nouvelles Calédoniennes, à RFO (16 reportages à ce jour), FR3 (Thalassa), TF1 (journal de 13 h et de 20 h).
Il est difficile de ne pas connaître Vaka Lä pour qui s'intéresse à Wallis.


X/ Les projets d'activités

- Projets et dossiers en cours

? Le sentier sous-marin. Vaka Lä est le porteur de projet proposé par les représentants de l'IFRECOR et du service de l'environnement.
? Le développement de la filière jeune sur des supports comme l'Open Bic et qui servira pour les scolaires lors des rencontres inter collèges.
? Des investissements importants dans la réinstallation de Vaka lä sur le terrain actuel, la réparation des bateaux, agrandir la flotte avec des supports adaptés.
? Des bases décentralisées au sud et dans le nord.

Les objectifs de développement sont inscrits dans le document servant à établir la convention pluriannuelle.



Conclusion

Emplois, formations, Équipements, Publics : tous les voyants sont au vert. Le rapport d'activités présenté ici confirme la place prépondérante que l'association Vaka Lä occupe dans le paysage sportif de Wallis. 1/10 ème de la population demeurant sur le Fenua pratique des activités nautiques. C'est sans doute la première fois sur le Territoire qu'une structure associative concerne autant de personnes, notamment des jeunes.

Cependant, de grands chantiers restent à entreprendre : suite au déménagement précipité, Vaka Lä vit dans des containers, ce qui est indigne au regard du travail effectué pour l'intérêt général : pas de sanitaire, pas de vestiaire, pas de bureau décent pour le secrétariat occupé par une handicapée paraplégique.

Les bénévoles comme les salariés ont réalisé des miracles pour ne pas interrompre les activités pendant le déménagement. Les chiffres du rapport d'activités attestent de ce dévouement sans borne. Mais celui-ci a une limite : sans infrastructure à terre permettant de recevoir le public ? notamment les scolaires qui composent près de la moitié des mille pratiquants ? la base nautique de Wallis est condamnée.

Et pourtant, les jeunes wallisiens peuvent pratiquer la voile à moindres coûts grâce à l'Etat via Jeunesse et Sports mais aussi grâce à des partenaires privés qui, pour la première fois et de façon massive, apportent une aide déterminante à l'association.

Un appel est donc lancé aux élus et aux responsables de l'État pour :
- Intégrer les deux techniciens maintenance formés à Nouméa et employés durant deux années à Vaka Lä sur des emplois précaires car dépendant des subventions. Et intégrer le Directeur, BEES Voile, sans qui la base ne peut fonctionner de par la loi. Ceci avait été acté en 2007 avec le Président de l'Assemblée Territoriale en présence du Préfet et de la Présidente de Vaka Lä.
- Voter un budget de réalisation d'une base nautique en dur avec un cahier des charges bien définies.

Dans la perspective des Mini Jeux 2013 à Wallis, il est urgent d'accorder à Vaka Lä les équipements dont cette association a besoin.

Les actions de Vaka Lä en faveur du développement des activités nautiques sur le Territoire se poursuivent : les bases décentralisées sont en cours de réalisation. La première base permanente sera inaugurée à Ha'atofo en 2009. Le sentier botanique offrira des alternatives éducatives intéressantes, conformément à l'esprit d'ouverture qui a guidé Vaka Lä dans la réalisation de ce projet environnemental si réussi.

Tout n'est pas rose : Vaka Lä a subi des échecs : par exemple dans le projet de réalisation de chars à voile avec le lycée (rien n'a abouti) et dans les relations avec le CTOS, toujours aussi conflictuelles en raison de l'absence de transparence des dirigeants du mouvement sportif. En outre, avec le quart des voix, Vaka Lä n'est pas présente dans le CTOS malgré l'élection de sa Présisente. Celle-ci a quitté le Territoire en milieu d'année : le successeur à la tête de Vaka Lä n'a pas été coopté après une man?uvre politicienne peu conforme au respect de l'expression démocratique au sein du milieu associatif.

Cela étant, si le public des pratiquants à Vaka Lä est déjà très nombreux, il reste des niches à explorer : les comités d'entreprises avec qui des démarches ont été effectuées, et le public des écoles. Celles-ci se heurtent toujours à l'aval de la Direction de l'Ecole Catholique (DEC) pour des raisons qui nous semblent fallacieuses. En effet, pourquoi les écoles de France et de Navarre pourraient pratiquer la « Voile à l'école » et non à Wallis ?

Enfin, en matière d'équipements mer, l'acquisition d'une flotte de bateaux pour l'initiation est à renouveler impérativement, ce qui permettra à la flotte déclassée d'équiper les bases nautiques décentralisées dans un premier temps. Des supports pour la filière compétition sont également nécessaires (lire l'annexe concernant la politique sportive).

Vaka Lä a acquis une image de sérieux et de notoriété comme en témoigne le rôle de soutien juridique du sentier sous marin ou encore le sentier botanique dont Vaka Lä est un des initiateurs qui pilote le projet, deux dossiers auxquels Vaka Lä est directement associée. La renommée en interne et à l'extérieur du Territoire de Wallis et Futuna n'est pas usurpée.

Vaka Lä doit être soutenue par les élus comme par les responsables de l'administration afin que la jeunesse du Territoire trouve une des issues dont elle a cruellement besoin.

Vaka Lä, ce sont des emplois locaux, des formations professionnelles, plus de mille pratiquants, des équipements pour le Territoire, une renommée. C'est aussi l'exemple qu'à Wallis il est possible de créer une activité d'intérêt général en dépit des obstacles qui se dressent sur la route. Il appartient aux responsables de ce Territoire d'agréer ou non ce schéma de développement.


Pierre GINS


© Droits réservés

Articles précedents Wallis - Informations : Plongée à Wallis : deux MF1 et deux initiatrices formés ...
Handivoile - Voile : Les élèves de l'UPI récompensés ...
Activités Enfants - Informations : Défis lecture : les collégiens planchent ...
Wallis - Informations : Soane Uhila : une grande figure de la vie politique et coutumière a disparu ...
Wallis - Informations : Un roman policier relie St-Jacut-de-la-Mer et Wallis ...

Derniers Articles dans la rubrique Wallis : Frédéric Lorenzi, trésorier discret et efficace, quitte Wallis
Fraude à la défisc à Wallis : 30 mises en examen
La population de Wallis et Futuna décline et vieillit
Kolo Seuvea, ambassadrice de Wallis en Bretagne
Stage Apnée 2009 : 2ème réunion d'information et d'inscription à Vaka La

Derniers Articles dans la discipline Informations : Frédéric Lorenzi, trésorier discret et efficace, quitte Wallis
Fraude à la défisc à Wallis : 30 mises en examen
La population de Wallis et Futuna décline et vieillit
Kolo Seuvea, ambassadrice de Wallis en Bretagne
Stage Apnée 2009 : 2ème réunion d'information et d'inscription à Vaka La

Haut de page haut de page Imprimer l'article imprimer l'article  retour accueil

précédente précédent Tous les articles tous les articles suivante suivant
 Réalisation & graphisme : © Mesactivites.com - Association © Vaka Lä - Voile pour tous - Affiliée à la Fédération Française de voile (25.CE003) - © 2006