Chargement en cours Vakala en Français Chargement en cours Vakala in English WALLIS le Mercredi 13 Décembre 2017 / 07 H 49 PARIS le Mardi 12 Décembre 2017 / 20 H 49
Vakala : Association de voile sur internet Fédération française de voile
Bienvenue sur le site de Vakala - Voile Pour Tous

Actualités

Articles
Dernières infos
Photos

Vakala

Horaires
Tarifs




Vaka Lä a engagé depuis des années un important travail pour démocratiser la
© Droits réservés

Réflexion sur la politique de Vaka Lä: le débat est ouvert

Wallis - Informations / 20 Decembre 2008

Le débat est ouvert ! Suite à l'Assemblée Générale du 7 décembre, un nouveau bureau se met en place sous la Présidence de Louis Henry Chardiny, épaulé à la vice-présidence par Eric Delhove. Avant de traiter les gros dossiers techniques de Vaka Lä, un premier travail de réflexion est engagé. Celui-ci conduira les actions de demain. Cette réflexion doit être menée en concertation avec les nombreux adhérents du club, de préférence en accord avec la politique sportive du Territoire et avec l'assentiment et le contrôle de l'Etat, premier financeur. Le site vakala.net remplit ici sa mission en communiquant à tous les débats qui sont engagés et où chacun peut s'exprimer librement. Le texte qui suit émane du vice-Président et doit être considéré comme une proposition, une politique envisageable, voire une philosophie.


Politique de Vaka Lä

Vaka Lä, "voile pour tous", est l'association qui a connu le plus fort développement en termes d'activités, de nombre d'adhérents, de public concerné, de projets et de leur réalisation. Vaka Lä explose, Vaka Lä rayonne, Vaka Lä est incontournable, mais Vaka Lä connaît aujourd'hui une crise de croissance qui doit être considérée objectivement et qui doit être traitée sans attendre afin de permettre à l'association de devenir. Et devenir quoi? c'est tout l'enjeu du problème. Que veut-on devenir?
Vaka Lä, "voile pour tous" doit elle devenir un "club de voile"? une école de champion? un havre d'humanité pour les enfants en situation de handicap? un centre aéré? doit elle avoir des objectifs financiers? atteindre une rentabilité sur ses activités? Voilà l'enjeu, la question que l'on doit trancher sous peine de se perdre.

Vaka Lä, association d'utilité publique = fonctionnement avec des fonds publics majoritairement.

Pour moi, Vakala doit rester "voile pour tous". C'est-à-dire une association qui, au travers de la voile, promeut la mixité culturelle, la mixité sociale, l'ouverture au monde et à son environnement. Ce ne sont pas des mots « bateau » (excusez le mauvais jeu de mot), ils engagent au contraire l'association sur un chemin bien déterminé.
En effet, la mixité sociale et culturelle comme pierre angulaire de notre action, cela induit des coûts faibles pour nos utilisateurs-participants. Qu'il s'agisse des gamins des villages (centre aéré), des collégiens et lycéens, des journées porte ouvertes, des animations pour les enfants en situation de handicap, Vaka Lä doit rester très modeste en termes de coût de participation pour permettre au plus grand nombre d'en profiter.
Et pour moi, c'est LE volet principal de la mission de notre association. Cela veut dire, concrètement, que l'on continue à compter sur les budgets états, massivement.

Du coup: activer, renforcer, notre présence au CTOS (mouvement sportif), au STJS (Service Territorial de la Jeunesse et des Sports), continuer notre ?uvre de promotion (qui touche au lobbying !mais pourquoi pas?) auprès de la préfecture et des instances dirigeantes est primordial.
Gageons qu'un nouveau président, expert en communication, rompu au jeu des luttes de pouvoirs locaux saura apporter une touche nouvelle et nous permettre d'avancer. Parions également sur la solidité de nos dossiers.
La base nautique est notre assurance vie. Or nous devons "la vendre » auprès de l'état (pour faire simple) par notre visibilité, notre action, notre projet à forte valeur collective.
C'est parce que Vaka Lä travaille pour le plus grand nombre, que Vaka Lä peut prétendre à une base nautique. Certainement pas parce qu'elle est rentable.
C'est parce que Vaka Lä défend un projet d'ouverture, de mixité culturelle et sociale, clairement affirmé et défendu, que Vakala aura un lieu où prendra vie cette vocation, tellement essentielle pour l'avenir du territoire.
Donc, pour moi, premier point: Vakala ne doit pas diminuer les centres aérés, les stage UNSS, l'activité handisport, les journée portes ouvertes mais au contraire les augmenter et améliorer la visibilité de ces actions et leur impact. Impliquer la chefferie locale ,comme cela a été évoqué, paraît une piste prometteuse. Décréter une journée libre accès pour tous les enfants de Wallis en est une autre. "Ouvrir et impliquer" voilà les deux mamelles de notre avenir.

Complément de financement et activités à forte valeur ajoutée.

Les pôles d'activités tels que "école de voile", "stage de perfectionnement planche ou voile légère", "école de sport", "jardin de mer", etc. sont des activités de recherche de moyens pour Vakala, des activités ponctuelles ou régulières à forte valeur ajoutée sensée toucher une population majoritairement indexée et qui peut payer le prix fort.
L'objectif: ramasser les fonds pour financer les centres aérés de villages (très importants), les activités handisports, l'unss, "les journées découvertes" qu'il faudrait multiplier .

Ainsi revoir les grilles tarifaires en augmentant les prix et en les complexifiant s'impose.

Je m'explique. Si la vocation de Vakala devient réellement "voile pour tous" et que nous nous dotons d'une action et d'une visibilité qui ne permet plus le doute pour personne, nous pourrons afficher une grille tarifaire où la situation des parents (ou du stagiaire) pourra être prise en compte. Pratiquer un prix fort pour un foyer comme le mien, par exemple, pour que mon enfant aille au "jardin de mer", avec des petits wallisiens du coin dont les parents ne sont pas salariés me parait être une excellente chose.
Cela suppose d'assumer clairement qu'on distingue "ceux qui ont", de "ceux qui n'ont pas", et de mettre en ?uvre des stratégies pour désinhiber "ceux qui n'ont pas" et faire en sorte qu'ils viennent.
Exemple: à Liku, les gamins traînent et s'enquiquinent à cent sous de l'heure. Mandatons Tino pour aller leur proposer nos activités au prix d'une participation symbolique! Au moins, ils s'occuperont, ils s'ouvriront et ils se mélangeront. Ce qui est toujours la solution et jamais le problème.

Affichons clairement le but de cette tarification multiple, communiquons sur ce sujet via le site, lançons même, pourquoi pas?, une consultation auprès de nos adhérents via "vakala.net". Créons une grille qui prenne en compte:
- L'indexation ou non du revenu
- Le type de revenu salarié ou pas
- La situation (résident touriste).
Ce n'est pas si compliqué et cela a le mérite d'être juste.

Ainsi nos activités accueilleront une diversité qui ne dérogera pas à notre philosophie, "voile pour tous", mais qui permettra d'engendrer "du fonds de roulement "comme dirait pierre! (le grisbi!)

Le mot de la fin: Vakala, "voile pour tous!"

Vakala doit continuer de lutter contre son image d'association de "papalani" (métropolitains). C'est à ce prix que nous assurerons notre pérennité dans le changement. L'objectif N°1 étant de "fixer" notre belle association à la fois sur un lieu, la base nautique, et dans son fonctionnement, situation et formation des personnels, l'Etat est incontournable. Une amélioration de la rentabilité est toujours souhaitable mais à condition qu'elle n'engendre pas de message contradictoire. Vakala ne survivra que si elle "ouvre et implique" au plus grand nombre. Le piège de la rentabilité est précisément de se centrer sur des niches et de n'avoir plus les moyens de faire ce pourquoi nous existons. Or, tout rentable que nous pourrions être, jamais nous ne disposerons des fonds pour sortir notre base nautique de terre!

Vaka Lä, ça veut bien dire "voile pour tous!"

Texte : Eric Delhove

Pierre GINS


© Droits réservés

Articles précedents Activités Adultes - Kayak de mer : Tour de Wallis en kayaks : invitation au rêve ...
Wallis - Informations : So long, Stéphane Sanchez ...
Wallis - Informations : Les v?ux d'Eric Bidard, un gendarme ayant séjourné à Wallis ...
Wallis - Informations : Agence de Santé: vers un partenariat durable avec le CHT Nouméa ...
Wallis - Informations : Le Gnuzu pour aller à la guerre, une dague pour blesser ...

Derniers Articles dans la rubrique Wallis : Frédéric Lorenzi, trésorier discret et efficace, quitte Wallis
Fraude à la défisc à Wallis : 30 mises en examen
La population de Wallis et Futuna décline et vieillit
Kolo Seuvea, ambassadrice de Wallis en Bretagne
Stage Apnée 2009 : 2ème réunion d'information et d'inscription à Vaka La

Derniers Articles dans la discipline Informations : Frédéric Lorenzi, trésorier discret et efficace, quitte Wallis
Fraude à la défisc à Wallis : 30 mises en examen
La population de Wallis et Futuna décline et vieillit
Kolo Seuvea, ambassadrice de Wallis en Bretagne
Stage Apnée 2009 : 2ème réunion d'information et d'inscription à Vaka La

Haut de page haut de page Imprimer l'article imprimer l'article  retour accueil

précédente précédent Tous les articles tous les articles suivante suivant
 Réalisation & graphisme : © Mesactivites.com - Association © Vaka Lä - Voile pour tous - Affiliée à la Fédération Française de voile (25.CE003) - © 2006