Chargement en cours Vakala en Français Chargement en cours Vakala in English WALLIS le Mercredi 13 Décembre 2017 / 15 H 08 PARIS le Mercredi 13 Décembre 2017 / 04 H 08
Vakala : Association de voile sur internet Fédération française de voile
Bienvenue sur le site de Vakala - Voile Pour Tous

Actualités

Articles
Dernières infos
Photos

Vakala

Horaires
Tarifs




Le Préfet a tenu a rappeler aux élus les impératifs budgétaires
© Droits réservés

Assemblée Territoriale : ouverture de la session dans un contexte difficile

Wallis - Informations / 5 Fevrier 2009

L'assemblée Territoriale de Wallis et Futuna a ouvert sa session budgétaire le 4 février avec une semaine de retard en raison des intempéries ne permettant pas aux élus futuniens de se déplacer ; Victor Brial, Président sortant, a ouvert la session par un discours soulignant le contexte budgétaire difficile dans lequel se trouve le Territoire. Réélu à la tête de l'A.T., l'ancien député sera secondé au poste de vice-Président par Petelo Lie, ex-président de la commission agriculture et pêche; Le Préfet Philippe Paolantoni, dans le traditionnel discours d'ouverture, a cadré les impératifs qui s'imposent à un territoire soutenu par l'état à hauteur de 106 millions d'euros.

« J'adresse en premier lieu mes salutations respectueuses au LAVELUA. J'espère que cette année 2009 lui permettra de trouver les voies de l'apaisement et de la réconciliation dans le Royaume d'Uvea. J'espère aussi qu'il prendra la mesure du nécessaire respect des institutions de la République et de ceux qui la représentent. » C'est ainsi que le chef de l'exécutif a entamé le discours d'ouverture d'une session budgétaire emprunte de solennités. Depuis quelques jours, les élus planchent sur un ordre du jour chargé qui les conduira à voter le budget primitif ? de l'ordre de 30 millions d'euros - dans lequel il conviendra de cibler les priorités.

« Je ne peux pas passer sous silence les événements récents liés au dispositif de défiscalisation »

Le Préfet Philippe Paolantoni a rappelé que le « climat budgétaire qui s'impose aujourd'hui à la France comme à l'ensemble du monde plongé dans une crise financière aux conséquences encore largement imprévisibles, est particulièrement difficile ».
« Je ne peux pas également passer sous silence les événements récents liés au dispositif de défiscalisation. Naturellement, il ne m'appartient pas de m'immiscer dans les affaires de la Justice, mais le gestionnaire que je suis ne peut ignorer les conséquences pour le budget du territoire du gonflement artificiel des recettes douanières des deux années passées, en raison d'une hausse importante des importations de biens (?) Je serai tout particulièrement attentif, non seulement au respect de l'équilibre budgétaire et à sa sincérité, mais également à la rigueur de son exécution. L'assemblée doit par ailleurs dégager de nouveaux crédits d'investissement pour participer au développement des grandes infrastructures aux côtés de l'Etat et de l'Europe, ce qui imposera de limiter les dépenses de fonctionnement. »

Des travaux importants à Futuna

« La réalisation des opérations inscrites dans les différents documents contractuels n'est pas ralentie par le manque de crédits et l'Etat prend toute sa responsabilité dans le développement du territoire. Le budget voté par le parlement donne même cette année quelques marges supplémentaires dont nous comptons profiter pour mener à bien rapidement la remise en état du wharf de Leava et le lancement des travaux substantiels pour la potabilisation de l'eau à Futuna grâce au plan de relance mis en place par le Gouvernement. Toujours sur Futuna, dont le développement est une priorité affirmée de l'Etat, nous venons d'obtenir du Ministère des Finances un accord pour l'acquisition d'une partie du matériel d'Inter-Routes. Ainsi, le Service des Travaux Publics se verra doté d'engins récents et en bon état qui lui permettront d'engager des travaux routiers plus substantiels. Enfin, un accord de principe vient d'être donné par le Ministère de l'Intérieur pour réhabiliter complètement les locaux de la Délégation et des Circonscriptions de Futuna. »

« Nous sommes au milieu du gué »

« Le chantier de l'aéroport de Vele (Futuna) est un exemple caricatural. Le contribuable a dépensé près de 10 millions d'euros pour agrandir la piste afin de mieux sécuriser les liaisons aériennes, d'assurer les évacuations sanitaires de nuit et permettre à des avions plus importants, type ATR, de s'y poser. Nous sommes aujourd'hui au milieu du gué. L'homologation de la plateforme et les crédits destinés au balisage risquent d'être perdus si une solution attendue depuis 3 ans pour le relogement des riverains n'est pas trouvée dans les toutes prochaines semaines. Je le dis de façon très franche : cette expérience douloureuse doit nous servir de leçon et à l'avenir, il ne sera plus question de commencer des travaux de cette importance si l'on n'est pas certain de les mener à bien avec un engagement et une parole donnée et respectée par tous ceux qui sont concernés. »

« Les wallisiens et les futuniens, leurs chefs, leurs élus doivent ensemble réfléchir à l'avenir de leur territoire et au modèle de développement qu'ils souhaitent.
Or, il y a urgence. L'INSEE a publié récemment le dernier recensement de la population : le territoire ne compte plus que 13.484 habitants, soit 9,8% de moins en 5 ans. Les jeunes notamment sont toujours plus nombreux à quitter le territoire en raison de l'insuffisance d'activités créatrices d'emplois. Or, la richesse génératrice de développement ne viendra pas du secteur public voué à la rétraction. Le poids de la fiscalité est devenu difficile à supporter pour nos concitoyens et l'Etat comme les collectivités doivent utiliser l'argent public de manière plus efficace. »

« Nous serons à vos côtés, avec nos capacités d'expertises. Il vous appartiendra de valider éventuellement des orientations, voire des propositions que je pourrai transmettre au gouvernement avant la fin du premier semestre.

Cette réflexion doit être menée par les wallisiens et les futuniens qui doivent être maître de leur avenir dans le respect des engagements républicains qu'ils ont scellés en 1959. »


106 millions d'euros de l'Etat : + 21 % entre 2005 et 2008

Le Préfet incite l'engagement des réformes en rappelant trois chiffres qui traduisent, de son point de vue, la fragilité de ce territoire et l'urgence de la mobilisation de tous les acteurs :

1- Entre 2000 et 2008, le territoire a perdu près d'un tiers de ses enfants scolarisés dans le primaire ;

2- Entre 2005 et 2008, les ressources de la collectivité ont diminué de 1,7 % à 30 M?, malgré les taxes nouvelles et le protocole de redressement signé en 2003. Et ce chiffre prend en compte les ressources du SPT qui a bénéficié de l'effet ADSL mais doit être prochainement transformé en OPT et disposer d'un budget autonome sans possibilité de transferts financiers dans le budget de l'Assemblée ;

− 3- L'effort de l'Etat sur cette même période est passé de 84 M.? à 106 M.?, soit + 21%. Et j'entends encore dire que l'Etat se désengage !
« Cette situation de dépendance budgétaire croissante par rapport à l'Etat doit nous inciter à la réflexion et au courage pour engager localement les réformes qui s'imposent. »

Pierre GINS


© Droits réservés

Articles précedents Wallis - Informations : La Communauté du Pacifique élabore une stratégie pour 5 ans avec Wallis et Futun ...
Centre aéré - Voile : Les jeunes wallisiens s'éclatent ...
Centre aéré - Voile : Fabiola, la mère des moussaillons ...
Centre aéré - Voile : Centre aéré : les premiers éclats de rire ...
Wallis - Nature : Dame nature ...

Derniers Articles dans la rubrique Wallis : Frédéric Lorenzi, trésorier discret et efficace, quitte Wallis
Fraude à la défisc à Wallis : 30 mises en examen
La population de Wallis et Futuna décline et vieillit
Kolo Seuvea, ambassadrice de Wallis en Bretagne
Stage Apnée 2009 : 2ème réunion d'information et d'inscription à Vaka La

Derniers Articles dans la discipline Informations : Frédéric Lorenzi, trésorier discret et efficace, quitte Wallis
Fraude à la défisc à Wallis : 30 mises en examen
La population de Wallis et Futuna décline et vieillit
Kolo Seuvea, ambassadrice de Wallis en Bretagne
Stage Apnée 2009 : 2ème réunion d'information et d'inscription à Vaka La

Haut de page haut de page Imprimer l'article imprimer l'article  retour accueil

précédente précédent Tous les articles tous les articles suivante suivant
 Réalisation & graphisme : © Mesactivites.com - Association © Vaka Lä - Voile pour tous - Affiliée à la Fédération Française de voile (25.CE003) - © 2006