Chargement en cours Vakala en Français Chargement en cours Vakala in English WALLIS le Mercredi 13 Décembre 2017 / 00 H 13 PARIS le Mardi 12 Décembre 2017 / 13 H 13
Vakala : Association de voile sur internet Fédération française de voile
Bienvenue sur le site de Vakala - Voile Pour Tous

Actualités

Articles
Dernières infos
Photos

Vakala

Horaires
Tarifs




La CPS engage des réflexions sur l'avenir du Pacifique
© Droits réservés

Crise financière et changements climatiques : le Pacifique fait entendre sa voix

Wallis - Informations / 27 Mars 2009

Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS), New York, 17 mars 2009 ? Lors des débats sur le thème émergeant de la 53e session de la Commission de la condition de la femme (CSW53) réunie à New York la semaine dernière, « L'égalité des hommes et des femmes devant la crise financière », les représentants des pays océaniens ont appelé à une meilleure prise en compte des problèmes déclenchés par les changements climatiques et par la crise économique mondiale dans une région qui souffre de difficultés spécifiques face à toutes les crises mondiales, et leur message a reçu un accueil favorable.
En effet, les changements climatiques exposent les pays océaniens à des risques tout à fait particuliers, dont l'élévation du niveau de la mer et des températures et l'intensification des cyclones tropicaux, qui pourraient avoir de graves répercussions sur la capacité de leurs secteurs agricoles, forestiers et halieutiques, tant formels qu'informels, d'assurer la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance de leurs populations, et la croissance économique. Or, étant donné les effets attendus des changements climatiques sur la santé, il y a tout lieu de croire que ces phénomènes auront des conséquences disproportionnées pour les femmes, notamment au niveau de la fourniture de soins. À n'en pas douter, ces questions sont donc tout à fait pertinentes vis-à-vis du thème principal de la 53e session de la Commission de la condition de la femme : « Le partage des responsabilités à parts égales entre femmes et hommes, y compris la fourniture de soins dans le contexte du VIH/sida ».
En outre, l'incidence de la crise économique mondiale pourrait entraîner une compression des budgets nationaux et des financements consentis par les bailleurs de fonds avec, pour conséquence, une réduction potentiellement plus marquée des dépenses sociales, notamment dans le domaine de la santé. Les droits à la santé seraient alors non seulement menacés, mais le fardeau de la fourniture des soins au foyer s'alourdirait encore pour les femmes.
Tels sont les messages forts qui ont été transmis à la Commission par M. Dino Mas, deuxième secrétaire à la mission permanente de Papouasie-Nouvelle-Guinée auprès des Nations Unies au nom des pays membres du Forum des îles du Pacifique.
« Les très nombreux travailleurs migrants d'Océanie et leurs familles, surtout les femmes employées dans le secteur des soins dans les pays industrialisés, sont encore plus vulnérables à la crise financière » a-t-il ajouté. « Les revenus de ces travailleurs migrants, ainsi que leur capacité de transférer des fonds dans leurs pays, sont particulièrement menacés car ils risquent de faire les frais d'une réduction, voire même de la disparition des dépenses discrétionnaires, alors même que leur couverture sociale est insuffisante ou inexistante. Ce seront alors les femmes au foyer, qui sont restées dans leur pays, qui devront se charger de tâches supplémentaires que les transferts de fonds ne seront plus en mesure de couvrir ».
Les pays océaniens ont également souligné que si les femmes subissent des effets disproportionnés de ces crises mondiales, elles sont également de puissants agents de changement qui doivent pouvoir participer activement dans des conditions d'égalité à l'élaboration et à la mise en ?uvre de stratégies durables à tous les échelons : national, régional et international.
Délivrant la déclaration de Tuvalu, le docteur Stephen Mafoa Kaimoko Homasi, Directeur national de la santé, a ajouté qu'il était essentiel d'inclure le thème des changements climatiques dans les négociations de la 53e session étant donné que ce phénomène est inextricablement lié aux réalités qui régissent la sécurité des personnes dans les communautés d'Océanie :
« Sans aucun doute, les changements climatiques représentent la plus grave menace pour la sécurité de la planète et pour la survie de l'humanité. C'est une question extrêmement préoccupante pour un petit État insulaire aussi vulnérable que Tuvalu. Et dans ce contexte, il est essentiel d'intégrer la question des changements climatiques au rang des priorités transversales émergentes dans les enceintes internationales consacrées à la condition féminine et ce, particulièrement, dans le contexte des sexospécificités et du VIH/sida, et de l'évoquer chaque fois que nous avons l'occasion d'y plaider notre cause. »
Dans sa déclaration, le représentant du Forum des îles du Pacifique a également évoqué l'urgente nécessité d'améliorer le statut d'égalité des océaniennes sur le plan économique, non seulement pour les rendre moins vulnérables aux effets de la crise financière mondiale, mais aussi dans le cadre des efforts engagés pour promouvoir leur égalité dans d'autres domaines prioritaires, comme leur participation à tous les niveaux de la prise de décision et l'élimination de la violence à l'égard des femmes.
Mais qu'il s'agisse de changement climatique ou de crise financière, a-t-il poursuivi, il faut agir au niveau politique et faire en sorte que les femmes soient pleinement impliquées dans des conditions d'égalité avec les hommes, en intégrant une démarche soucieuse de l'égalité entre les sexes, qui tient compte des besoins et des préoccupations des travailleurs migrants et du secteur informel, et nous devons en outre veiller a placer notre capital social et humain au centre de nos plans de relance et de nos décisions budgétaires.
Lors de la phase finale des négociations des « conclusions concertées » de la session, Mme O'Love Jacobsen, Ministre de la santé, de la condition féminine, des travaux publics et de l'énergie de Niue, et Chef de la délégation du Forum des îles du Pacifique, a demandé que l'on reconnaisse officiellement les liens entre le changement climatique, la santé, la fourniture de soins et l'égalité des sexes.
Les délégués ont donc adopté une recommandation qui prie instamment tous les États : « de prendre toutes les mesures nécessaires pour que les femmes puissent participer à égalité avec les hommes aux processus de prise de décisions relatives à la gestion durable des ressources et à l'élaboration de stratégies et de programmes en faveur d'un développement durable, en tenant compte des incidences disproportionnées des changements climatiques sur les femmes, qui les privent notamment de l'accès à des activités rémunérées et alourdissent leur charge de travaux non rémunérés dont la fourniture de soins, entraînant des effets négatifs sur leur santé, leur bien-être et leur qualité de la vie, et ce, tout particulièrement pour celles qui dépendent directement de la pérennité des écosystèmes pour leurs revenus et leur subsistance ».
Une recommandation supplémentaire exhorte les pays : « à prendre les mesures appropriées pour surmonter les effets négatifs de la crise économique et financière, y compris ceux qui touchent les femmes et les filles, dans une perspective d'égalité entre les sexes, afin que les femmes puissent bénéficier de ces mesures autant que les hommes, et de faire tout leur possible pour continuer à dégager des financements suffisants en faveur de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes ».

Pierre GINS


© Droits réservés

Articles précedents Wallis - Informations : Alerte au tsunami : un volcan sous-marin provoque un important séisme à Tonga ...
Wallis - Informations : Sentier botanique : « En avant la mémoire » ...
Wallis - Informations : Varappe à Wallis : sensations fortes ...
Wallis - Informations : Les pérégrinations de la famille Medlinger en Malaisie ...
Activités Enfants - Voile : L'école des moussaillons dans le bain ...

Derniers Articles dans la rubrique Wallis : Frédéric Lorenzi, trésorier discret et efficace, quitte Wallis
Fraude à la défisc à Wallis : 30 mises en examen
La population de Wallis et Futuna décline et vieillit
Kolo Seuvea, ambassadrice de Wallis en Bretagne
Stage Apnée 2009 : 2ème réunion d'information et d'inscription à Vaka La

Derniers Articles dans la discipline Informations : Frédéric Lorenzi, trésorier discret et efficace, quitte Wallis
Fraude à la défisc à Wallis : 30 mises en examen
La population de Wallis et Futuna décline et vieillit
Kolo Seuvea, ambassadrice de Wallis en Bretagne
Stage Apnée 2009 : 2ème réunion d'information et d'inscription à Vaka La

Haut de page haut de page Imprimer l'article imprimer l'article  retour accueil

précédente précédent Tous les articles tous les articles suivante suivant
 Réalisation & graphisme : © Mesactivites.com - Association © Vaka Lä - Voile pour tous - Affiliée à la Fédération Française de voile (25.CE003) - © 2006