Chargement en cours Vakala en Français Chargement en cours Vakala in English WALLIS le Mercredi 13 Décembre 2017 / 00 H 19 PARIS le Mardi 12 Décembre 2017 / 13 H 19
Vakala : Association de voile sur internet Fédération française de voile
Bienvenue sur le site de Vakala - Voile Pour Tous

Actualités

Articles
Dernières infos
Photos

Vakala

Horaires
Tarifs




Bruno n'est pas seulement un athlète complet, c'est un excellent éducateur
© Droits réservés

Bruno Antoine, un homme de c?ur avant tout

Wallis - Informations / 8 Avril 2009

Bruno Antoine a quitté le Territoire de Wallis fin mars après deux années bien remplies, laissant derrière lui un travail de fond réalisé en faveur des handicapés; au-delà de l'athlète et de l'éducateur, Bruno est un homme rempli d'humanité que nous connaissons bien puisqu'il a accompagné, à Vaka Lä, assidûment et passionnément les jeunes en situation de handicap qui viennent pratiquer des activités nautiques.

Un autre regard

A 26 ans, ce montagnard venu des Alpes a grandement contribué à modifier l'image du handicap sur le Territoire de Wallis et Futuna. Breveté d'Etat d'Educateur Sportif spécialité « Handisports et Sports Adaptés », Bruno a été mis à la disposition de la Ligue Handisports par la Fédération Française Handisports. Aux côtés de Noela Tagatamanogi, Présidente de la Ligue Handisports et Secrétaire comptable de Vaka Lä, le montagnard a soutenu le travail administratif de la Ligue, et a notamment participé à l'élaboration de nombreux dossiers dont celui des équipements: un véhicule adapté sera prochainement livré grâce à l'action concertée avec Bernard Ziegler, Chef du Service Territorial de Jeunesse et Sports. Bruno s'est initié à l'encadrement des activités nautiques tout en effectuant un travail de fond auprès des handicapés dans le domaine de l'athlétisme. Au-delà du travail technique, Bruno a contribué à modifier le regard que la population de Wallis et Futuna porte sur les personnes handicapées.

Un travail à perpétuer

Ainsi, les démarches auprès des familles ont été constantes. Les relations avec les institutions ont porté leurs fruits avec la contribution au fonctionnement du GES (Groupement d'Education Spécialisé), structure qui prend en charge des personnes en situation de handicap qui ne sont pas scolarisées. Avec l'Education Nationale, ses interventions au sein de la CLIS (Classe Locale d'Insertion Scolaire) dans le primaire, et celles avec l'UPI (Unité Pédagogique d'Intégration) dans le secondaire ont permis d'ouvrir les jeunes en difficultés vers le monde du sport, de favoriser l'éveil et surtout de développer la prise de confiance en soi. Sans oublier le lien social fort de la dynamique de groupe, en partenariat avec les professeurs spécialisés.
Ces résultats, Bruno les doit à ses compétences, certes, mais aussi et surtout parce que les relations qu'ils nouent avec les handicapés sont simplement humaines. Ainsi, les encadrants de Vaka Lä se souviennent de ces séances avec des jeunes autistes : des relations émouvantes par les liens que Bruno réussissaient à créer : quelques pas ensemble à l'écart du groupe, des échanges avec des gestes, des dessins sur le sable que chacun s'applique à creuser? et voilà des jeunes que l'on ne pensait pas capable d'actions constructives s'ouvrir d'un coup du fait de cette complicité entre l'élève et l'éducateur. Des résultats probants ont été enregistrés qui ont parfois permis à des enfants non scolarisés d'intégrer des classes adaptées.

Sortir les handicapés du ghetto dans lequel, parfois, ils se trouvent

Nous nous souvenons aussi du temps passé avec Bruno, nous déplaçant au fin fond du Toafa (brousse locale), pour convaincre les familles du bien fondé de cette action qui consiste à sortir les enfants du ghetto dans lequel les jeunes « pas comme les autres » sont parfois enfermés : ghetto moral car le handicap est souvent un isolement personnel du fait du handicap, mais aussi ghetto familial car la prise en charge n'existant pas ou peu à Wallis et Futuna, il revient aux proches de s'occuper nuit et jour des handicapés. Les familles wallisiennes sont attentives, en général, aux personnes défavorisées. Mais à Wallis comme à Futuna, aucun centre d'accueil spécialisé n'existe : pas d'IME (Institut Medico Educatif), par exemple. Pas davantage de « Maison Territoriale du Handicap » comme le souhaiteraient quelques responsables de l'Education Nationale. Les familles n'ont d'autres ressources, la plupart du temps, que de garder les handicapés chez eux. Venir dans les maisons au bout d'une piste chaotique et boueuse, discuter avec les parents ou les proches pour expliquer la démarche, prendre l'enfant ou l'adulte handicapé avec les parents pour les amener à Vaka Lä ou sur un terrain d'athlétisme : voilà un travail de fond, invisible et très prenant. Le résultat n'est que très rarement décevant car les familles wallisiennes sont heureuses de constater que l'on se préoccupe du sort de leurs enfants. Ces actions permettent aussi de soulager les parents d'une garde un peu lourde. Il convient de poursuivre ces démarches afin que les actions initiées par Vaka Lä et poursuivies par Bruno Antoine ne retombent pas dans l'oubli.

Un athlète exceptionnel

Bruno est donc reparti vers ses montagnes natales pour une formation qui devrait l'amener à présenter sa candidature à l'école des Guides de Haute Montagne. Ex membre de l'Equipe de France de hockey sur glace, triathlonien, Bruno excelle également au tennis où il a été classé. Il n'était pas rare de le voir à Vaka Lä en fin de journée, après le travail, nager jusqu'à l'îlot Kaviki et revenir avant d'enfourcher le vélo pour un tour de l'île et repartir pour 10 km en course à pied? . Avec ses amis François Rouxel et Nicolas Ferraton, et bien d'autres jeunes sportifs, il s'est mis à la plongée en bouteille, à la chasse sous-marine, au Kyte surf, à la varappe et à la planche à voile. Bruno a même effectué, avant de partir, un tour de l'île en catamaran par une bonne brise : 2 h 20 minutes, ce qui constitue un excellent temps pour un novice? . Nous ne remercierons jamais assez Bruno pour ce qu'il est et pour ce qu'il donne aux autres. Ses convictions et son abnégation sont un exemple dont bien peu de personnes peuvent se prévaloir.

Pierre GINS


© Droits réservés

Articles précedents Activités Ados - Voile : Les adolescents croquent leur jeunesse à pleine dents ...
Wallis - Informations : Mini Jeux 2013 : A la recherche d'une véritable politique sportive ...
Wallis - Informations : Mini Jeux 2013 : Vahai Tuulaki à la barre ...
Wallis - Informations : Stratégies de pays en collaboration avec la CPS : Wallis et Futuna en pointe ...
Wallis - Informations : La brochure 2009 de Vaka Lä est sortie ...

Derniers Articles dans la rubrique Wallis : Frédéric Lorenzi, trésorier discret et efficace, quitte Wallis
Fraude à la défisc à Wallis : 30 mises en examen
La population de Wallis et Futuna décline et vieillit
Kolo Seuvea, ambassadrice de Wallis en Bretagne
Stage Apnée 2009 : 2ème réunion d'information et d'inscription à Vaka La

Derniers Articles dans la discipline Informations : Frédéric Lorenzi, trésorier discret et efficace, quitte Wallis
Fraude à la défisc à Wallis : 30 mises en examen
La population de Wallis et Futuna décline et vieillit
Kolo Seuvea, ambassadrice de Wallis en Bretagne
Stage Apnée 2009 : 2ème réunion d'information et d'inscription à Vaka La

Haut de page haut de page Imprimer l'article imprimer l'article  retour accueil

précédente précédent Tous les articles tous les articles suivante suivant
 Réalisation & graphisme : © Mesactivites.com - Association © Vaka Lä - Voile pour tous - Affiliée à la Fédération Française de voile (25.CE003) - © 2006