Chargement en cours Vakala en Français Chargement en cours Vakala in English WALLIS le Mercredi 13 Décembre 2017 / 17 H 18 PARIS le Mercredi 13 Décembre 2017 / 06 H 18
Vakala : Association de voile sur internet Fédération française de voile
Bienvenue sur le site de Vakala - Voile Pour Tous

Actualités

Articles
Dernières infos
Photos

Vakala

Horaires
Tarifs




Le sentier botanique met en valeur des sites préservés
© Droits réservés

Sentier botanique à Ha'atofo: une première à Wallis

Wallis - Nature / 8 Mars 2007

DIAPORAMA ARTICLE

C'est une belle idée qui a germé en 2006 dans les esprits des habitants du village de Ha'atofo et des organisateurs des centres aérés de Vaka Lä : le premier sentier botanique de Wallis va bientôt sortir de terre. En espérant devenir le premier parc naturel territorial, le sentier se veut un outil pédagogique et éducatif à destination des wallisiens qui auront l'occasion de mieux connaître les plantes, les arbres et la faune associée.

Mieux connaître la nature pour mieux la préserver

Lors des centres aérés de village organisés par Vaka Lä à Ha'atofo, petit village au sud de l'île niché dans un écrin de mangrove et de forêt primaire, la diversité de la flore et de la faune a interpellé les encadrants de Vaka Lä. Toujours à l'écoute de ce qui pourrait être apporté aux jeunes en matière d'environnement et d'éveil à la nature, l'équipe pédagogique de Vaka Lä a rencontré fin janvier 2007 les représentantes de l'association des femmes du village de Ha'atofo pour évoquer la réhabilitation du site et la création d'un sentier botanique. Le principe qui guide cette initiative tient dans la spécificité de la flore locale particulièrement intéressante, mais en danger. En effet, des déchets et autres détériorations de l'environnement menacent ce site. Pour sensibiliser la population à la protection de l'environnement, il a été décidé la création d'un sentier botanique aménagé pour tous, afin de mieux connaître ces formidables arbres qui nous entourent.

Plantes et arbres : la médecine traditionnelle sauvegardée

Pour définir le parcours de ce sentier, les responsables du village de Ha'atofo ont invité des responsables administratifs et des spécialistes de l'environnement. Ainsi, le département de l'inspection du travail représenté par son chef Daniel Bouchet et le département de l'économie rurale avec François Périgny ont consacré une matinée à arpenter la mangrove et la végétation côtière attenante. Nicolas Ferraton, spécialiste pour la Commission du Pacifique Sud (C.P.S) du développement durable, a dressé un inventaire des arbres et des plantes qui présentent un intérêt, soit pour leur particularité (fleurs, graines, fruits, feuilles ou racines) soit pour leur utilisation alimentaire ou ? médicale. En effet, la tradition est vivace en la matière, et les anciens sont heureux de transmettre le savoir ancestral de la médecine traditionnelle.

Des guides, des panneaux descriptifs et une brochure explicative

Le sentier démarrera à Tufunui, source naturelle aménagée très fréquentée par les wallisiens. Un plan du sentier avec les espèces végétales et animales à repérer seront clairement indiquées et numérotées. Sur place, des petits panneaux seront placés au pied des arbres et des plantes. Ces panneaux comporteront des photos des feuilles, des fruits et des fleurs. L'exploitation de la plante ou de l'arbre sera expliquée, et des histoires légendaires associées ? quand il y en a ? seront racontées. Des guides issus du village seront formés afin d'accompagner les visiteurs tout au long du parcours. L'aménagement des passages difficiles se fera en harmonie avec la nature : ponts en bois, marches en pierres volcaniques déjà existantes sur place, cordes en guise de rampes quand cela sera nécessaire.

Vers un « Parc naturel territorial »

Ainsi, les enfants les plus jeunes pourront visiter le sentier botanique avec leurs maîtresses ou leurs parents, sans craindre pour leur sécurité. Des « leçons de chose » à destination des scolaires : voilà un objectif pour tous les initiateurs du projet. Le rêve serait d'obtenir le classement de « Parc naturel territorial » afin de mettre définitivement à l'abri cette nature si généreuse mais si fragile. Et pourquoi pas faire école dans d'autres parties de l'île où des trésors de verdure, aujourd'hui menacés par la main de l'homme, seraient sauvés par la conscience humaine ? .

Pierre GINS


© Droits réservés

Articles précedents Wallis - Nature : Erosion des îlots : une fatalité ? ...
Activités Enfants - Voile : La rentrée des enfants à l'école de voile ...
Handivoile - Voile : Handisports : Noela ne manque pas d'air ...
Activités Adultes - Voile : Les Gendarmes mobiles se mouillent avec Vaka Lä ...
Histoire - Voile : Naissance d'une pirogue ...

Derniers Articles dans la rubrique Wallis : Frédéric Lorenzi, trésorier discret et efficace, quitte Wallis
Fraude à la défisc à Wallis : 30 mises en examen
La population de Wallis et Futuna décline et vieillit
Kolo Seuvea, ambassadrice de Wallis en Bretagne
Stage Apnée 2009 : 2ème réunion d'information et d'inscription à Vaka La

Derniers Articles dans la discipline Nature : Les Marlins Voiliers chassent
Sentier sous marin de Kaviki : inauguration officielle
Snorkelling avec les élèves du collège de Teesi
55 futuniens à Nukihifala
Les éponges si fascinantes

Haut de page haut de page Imprimer l'article imprimer l'article  retour accueil

précédente précédent Tous les articles tous les articles suivante suivant
 Réalisation & graphisme : © Mesactivites.com - Association © Vaka Lä - Voile pour tous - Affiliée à la Fédération Française de voile (25.CE003) - © 2006