Chargement en cours Vakala en Français Chargement en cours Vakala in English WALLIS le Mardi 24 Octobre 2017 / 01 H 30 PARIS le Lundi 23 Octobre 2017 / 14 H 30
Vakala : Association de voile sur internet Fédération française de voile
Bienvenue sur le site de Vakala - Voile Pour Tous

Actualités

Articles
Dernières infos
Photos

Vakala

Horaires
Tarifs




Vue large d' Aitutaki
© Droits réservés

6ème Océania d'optimist Wallis et Futuna 5ème

Compétition - Voile / 1 Septembre 2006

Un voyage de rêve dans un pays extraordinaire : c'est ce qu'ont vécu 28 régatiers représentant 8 nations aux 6ème Océania d'optimist à Cook Islands, du 7 au 14 août, les organisateurs de Sailing Cook Islands ont orchestré l'une des plus belles régates au monde.

Et pourtant, le pari était difficile. La régate avait comme base un îlot nommé Akaiami adossé au récit corallien, bordé par du sable blanc et entouré d'une eau bleu turquoise. Cet îlot, démuni d'infrastructure se situe sur l'atoll d'Aitutaki dans le nord du groupe sud des îles Cook, lui-même situé entre la Nouvelle-Zélande e la Polynésie. L'équipe de Wallis (au nord de Fidji) a donc transité par Fidji, la Nouvelle-zélande, Rarotonga (île principale de Cook) avant d'atterrir à Aitutaki. Plus de 48 h de voyage!

Les 'survivors' comme sponsor

Parfaitement rôdée, l'équipe de John Tierney (Président de Sailing Cook Islands) et de l'efficace Peter Heays a bénéficié de la logistique des techniciens de 'Survivors' : l'émission bien connue venait en effet de passer trois mois sur cet atoll, mobilisant tous les logements et les îlots de ce petit coin de paradis. Ils y ont laissé des zodiacs et autres matériels nautiques avant de s'envoler pour Fidji.
Les Océania d'optimist représentent le championnat du Pacifique sud de la classe, chapeauté par l'O.S.A.F (Océania Sailing Federation) sous la tutelle de l'I.O.D.A (classe optimist). 8 nations étaient présentent à Cook, les australiens et quelques autres nations ayant déclaré forfait au dernier moment. Durant une semaine, le sport a alterné avec des fêtes traditionnelles, des réunions formelles et des cours du soirs dispensés aux jeunes par un jury pédagogique à souhait avec le Président André Raoult.

15 manches en trois jours

Ilot paradisiaque, mais aussi régate de rêve : grand soleil, 10 à 15 noeuds de vent, des parcours de 40 minutes sur deux bananes parallèles : pas de doute, les meilleurs sont sacrés dans le classement, d'autant que 15 manches ont pu se dérouler sur trois jours. Un peu fatigant pour les enfants âgés de 10 à 15 ans, d'autant que se rajoutait un voyage de 40 minutes en ferry pour joindre ce petit îlot désert. Mais ce temps de transport représentait aussi l'occasion pour les coureurs (3 régatiers par nation) de mieux se connaître. Ainsi, les enfants de Papouasie Nouvelle Guinée ont-ils bien rigolé avec les fidjiens, et les néo-calédoniens se sont-ils mélangés avec leurs rivaux de toujours, les néo-zélandais. L'équipe de Wallis composée de Jules Greff, Niels Gins et Maxime Escario Blanco s'acoquinait avec tous ces jeunessans hésiter. N'est-ce pas là le principal enjeu de ces compétitions ? Mélange de peuples et de culture, échanges par le jeu et les rires. La régate, c'est une autre affaire, qui se règle sur l'eau.

Les néo-calédoniens écrasent la compétition

Entraînés par Pierre Schwendemann, les néo-calédoniens n'ont laissé que des miettes aux autres délégations : au classement en flotte, Nicolas Porée l'emporte, devant le néo-zélandais George Laine dont c'était la dernière régate internationale (atteint par la limite d'âge). Le troisième est le jeune et brillant néo-calédonien Laszlo Horvath. Les tahitiens n'ont pas démérité, mais ils manquent le podium de peu, tout en occupant les 4ème, 5éme et 6ème place. Tir groupé sous les yeux de l'entraîneur Véronique Teiva, ancien vainqueur de la première édition des Océania ; c'était à Cook, en 1997.
Wallis et Futuna place leur premier coureur en 11ème position avec Jules Greff : remarquable compte tenu des faibles moyens dont dispose ce Territoire d'Outre Mer français. Plusieurs manches dans les 10 premiers laissaient planer des espoirs pour intégrer les 5 premiers, mais l'irrégularité a été fatale. Comme Niels Gins, auteur de départs trop timides, ou Maxime Escario, champion de Wallis, trop souvent sanctionné par le jury. Après la régate, les coureurs de Wallis et Futuna ont le même sentiment que leurs amis fidjiens : « c'est curieux, quand nous naviguons chez nous, nous sommes les premiers, et ici, ce n'est pas le cas ! ». Il faut reconnaître le niveau et le nombre des régatiers dans un pays comme la Nouvelle-Zélande ou la Nouvelle Calédonie est d'autre mesure? .

La Polynésie vainqueur par équipe

Le dernier jour de la compétition, après un convoyage amical et de toute beauté à travers le lagon entre Akaiami et la base Ootu, une régate par équipe a modifié la hiérarchie: la Nouvelle-Calédonie a été devancée par la Polynésie. Une des deux équipes de Cook (privilège des organisateurs) ravit la troisième place à la Nouvelle-Zélande. Wallis et Futuna termine juste derrière les kiwis, et devant une autre équipe de Cook, de Fidji et de la Papouasie Nouvelle Guinée. Ce dernier pays a d'ailleurs été élu pour accueillir la 7ème édition des Océania en 2008.
Wallis et Futuna, ovationné lors de la remise des prix pour les progrès réalisés en deux ans et félicité pour la bonne parole répandue par la Présidente Savelina Tuifua, présentera sa candidature en 2010.
Les enfants sont revenus des rêves plein la tête et des souvenirs marquants comme ceux des parties de foot après le dîner sur le sable blanc et sous un ciel étoilé océanien. Des amitiés se nouent entre les peuples, et c'est bien là le but des Océania d'optimist.

Classement

1 - Nicolas Porée, 22 points (NC)
2 - George Laine, 25 points (NZ)
3 - Laszlo Horvath, 42 points (NC)
4 - Vincent Labroy, 42 points (Tahiti)
5 - Emmanuel Mousset, 47 points (Tahiti)
6 - Hugo Oudart, 47 points (Tahiti)
7 - Roch Della Patrona, 95 points (NC)
8 - Samantha Johnson, 101 points (Cook Islands)
9 - Henry Wilkinson, 104 points (NZ)
10 - Helena Williams, 106 points (Cook Islands)
11 - Jules Greff, 124 points, (Wallis et Futuna)
12 - Daniel Foley-Logan, 133 points (NZ
13 - Ninon Kereveno, 138 points (Tahiti)
14 - George George, 148 points (Cook Islands)
15 - Toka Norayan, 167 points (Cook Islands)
16 - Patrick Meyer, 175 points (Cook Islands)
17 - Niels Gins, 196 points) (Wallis et Futuna)
18 - Tyson Williams, 196 points (Cook Islands)
19 - Maxime Escario Blanco, 198 points) (Wallis et Futuna)
20 - Mitchell Collocott, 208 points (Papouasie Nouvelle Guinée)
21 - Michael Chan, 229 points (Fidji)
22 - Robert Hazelman, 239 points (Fidji)
23 - Victot Vagi, 256 points (Papouasie Nouvelle Guinée)
24 - Peter Taylor, 259 points (Fidji)
25 - Ranua Ilokoko, 262 points (Papouasie Nouvelle Guinée)
26 - Sulueti Rauqeuqe, 280 points (Fidji).

Pierre GINS


© Droits réservés

Articles précedents Histoire - Voile : Rapport d'activités 2005 ...
Compétition - Voile : Compétitions : 30 jeunes régatiers en herbe ...
Histoire - Informations : La civilisation traditionnelle avant l'arrivée des Européens ...
Handivoile - Dériveurs : Le Handicap met les voiles ...
Centre aéré - Kayak de mer : Centre aéré : Les enfants des villages concernés ...

Derniers Articles dans la rubrique Compétition : Mini Jeux du Pacifique Sud : l'équipage de Vaka Lä sixième
Louis Chardiny maître de l'Open Bic
Mini Jeux 2013 : la voile au programme
Mini Jeux du Pacifique : « 2013, c'est demain ! »
Free Style en Open Bic : Wallis va s'en inspirer

Derniers Articles dans la discipline Voile : Mini Jeux du Pacifique Sud : l'équipage de Vaka Lä sixième
Char à voile : un bel exemple de projet pédagogique
Seconde Régate Open Bic! Dimanche12/07.
Dimanche 5 Juillet, régate Open Bic à la base de Liku !
Lily, Raoul and co?

Haut de page haut de page Imprimer l'article imprimer l'article  retour accueil

précédente précédent Tous les articles tous les articles suivante suivant
 Réalisation & graphisme : © Mesactivites.com - Association © Vaka Lä - Voile pour tous - Affiliée à la Fédération Française de voile (25.CE003) - © 2006