Chargement en cours Vakala en Français Chargement en cours Vakala in English WALLIS le Lundi 21 Août 2017 / 07 H 12 PARIS le Dimanche 20 Août 2017 / 20 H 12
Vakala : Association de voile sur internet Fédération française de voile
Bienvenue sur le site de Vakala - Voile Pour Tous

Actualités

Articles
Dernières infos
Photos

Vakala

Horaires
Tarifs




Un forum orchestré par la CPS et l'OMS
© Droits réservés

Forum océanien sur les MNT : Les maladies liées au mode de vie, une urgence

Wallis - Informations / 10 Septembre 2009

Le principal défi que les Océaniens ont à relever en matière de santé consiste à déployer les efforts nécessaires pour faire face à la menace que représentent les maladies non transmissibles (MNT), telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires et le cancer.
Il s'agit là de la conclusion d'une grande réunion régionale qui a récemment rassemblé, aux Îles Fidji, des spécialistes et des administrateurs des services de santé de la région océanienne.
D'après l'un des participants, il est nécessaire d'intervenir de toute urgence contre la propagation des MNT, responsables de 75 pour cent des décès dans la région. Lors du Forum océanien 2009 sur les maladies non transmissibles, organisé du 24 au 28 août à Nadi, Dave Clarke, de la société Allen & Clarke spécialisée dans les politiques et règlementations publiques, a ainsi déclaré qu'il fallait considérer les MNT comme une urgence de santé publique, plus grave que les cyclones et les pandémies.
« Les cyclones se dissipent, pas les MNT » a-t-il affirmé.
Il a ajouté que le problème posé par les MNT en Océanie était complexe. « Elles constituent un fardeau, elles persistent dans le temps et elles représentent la plus grande menace pour le bien-être des Océaniens. »
D'après M. Clarke, ce sont les politiques et les lois qui devraient nous inciter à cesser de manger des produits tels que la poitrine et le flanchet d'agneau. Par ailleurs, comme les importateurs sont également membres des communautés, nous devons les consulter.
Répondant à des questions posées suite à son exposé sur l'élaboration de politiques et de lois dans le cadre de la lutte contre les MNT, M. Clarke a précisé que plusieurs tentatives de ce genre s'étaient révélées fructueuses.
Il a souligné l'importance de cerner les spécificités de chaque pays et de s'efforcer d'élaborer des lois simples, à la portée de tous et faciles à mettre en ?uvre. Les politiques et les lois pourraient ainsi aider les Océaniens à opter pour un mode de vie sain.
Par ailleurs, il travaille actuellement à la création d'un kit d'aide à la formulation de lois et politiques. Quasiment achevé, ce kit pratique devrait être prochainement mis à la disposition des pays. M. Clarke a souligné l'importance des quatre étapes qui composent l'élaboration d'une politique : évaluation, planification, action et examen.
Organisé par le Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS) et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le forum s'inscrit dans une approche conjointe visant à lutter contre les MNT, en partenariat avec les États et Territoires insulaires océaniens et des partenaires dans le développement.
Cinquante représentants de pays et d'organisations ont passé en revue les progrès réalisés en termes de planification et de mise en ?uvre de politiques et stratégies de lutte contre les MNT. Ils ont cerné les obstacles et les lacunes qui existent dans les pays, et ont proposé des solutions. Cette réunion a rassemblé des cliniciens, des administrateurs, des nutritionnistes, ainsi que des spécialistes de l'exercice physique, du tabagisme, de l'alcoolisme, de la communication, et du suivi et de l'évaluation.
Le dernier jour, les participants sont convenus de dix-neuf points et recommandations qui serviront à orienter les futures décisions. Les recommandations portent sur le thème de la conférence : la concrétisation des plans et politiques et l'obtention de résultats par l'engagement auprès des communautés.
Ce choix faisait suite à l'exposé-cadre de Colin Tukuitonga, dans lequel celui-ci appelait à la traduction des résolutions en solutions et actions concrètes sur le terrain.
En vue de lutter contre les MNT, la CPS et l'OMS ont conjointement élaboré un cadre océanien de lutte contre les MNT et le programme océanien de lutte contre les MNT « 2-1-22 » (deux organisations, une équipe, au service de vingt-deux États et Territoires). L'AusAID et la NZAID, deux partenaires dans le développement, ont financé ce programme adopté par les Ministres océaniens de la santé.
Les organisations notent que, sous l'effet de l'évolution des modes de vie et des habitudes alimentaires, les MNT telles que les cardiopathies, le diabète, l'obésité et le cancer sont devenues les principales causes de mortalité à l'échelle internationale. Le taux de prévalence des MNT en Océanie est l'un des plus élevés du monde.
En outre, la plupart des pays de la région sont exposés au double fardeau que représentent les maladies transmissibles et les maladies non transmissibles. Toujours en proie au paludisme, à la dengue et à la grippe, la région doit aujourd'hui aussi faire face à une épidémie de maladies non transmissibles chroniques.
Les principaux facteurs de risque de MNT ou de maladies chroniques sont : une mauvaise alimentation, le manque d'exercice physique, la consommation abusive de tabac et d'alcool. Dans la plupart des pays océaniens, ces facteurs de risque primaires sont courants dans la population, ainsi que les facteurs de risque intermédiaires comme l'obésité, l'hypertension et l'hyperglycémie, ce qui a entraîné l'épidémie actuelle.
À l'ouverture du forum, Fekitamoeloa Utoikamanu, Directeur général adjoint de la CPS, a fait part aux délégués présents de cet aspect positif : les MNT peuvent en grande partie être évitées.
« Ces solutions sont à notre portée et nous devons tout faire pour faire bouger les choses. Nous devons commencer par nous prendre en main si nous voulons faire la différence » a-t-elle précisé.
Ken Chen, représentant de l'OMS dans le Pacifique Sud, a appelé à « la concrétisation des plans au sein des communautés et auprès de leurs membres, afin d'entraîner des changements durables dans les comportements ».
Communiqué de la CPS

Pierre GINS

Informations précédentes Wallis - Informations : Volley : Tuia et Takaniko à l'Euro 2009 de Volley ...
Wallis - Voile : Catamarans pour tous dimanche 26 avril ...
Wallis - Voile : Stéphane Capitain à Wallis ...
Wallis - Informations : Le CRIB au service des associations ...
Centre aéré - Voile : Centre aéré pour petis et grands du 6 au 10 avril ...

Dernières Informations dans la rubrique Wallis : Violence contre les femmes : une priorité derrière un échec
De 390 à 540 agents: la CPS prend du poids
La malaria réduite aux Solomon Islands et au Vanuatu
Des réformes importantes pour les organisations du Pacifique
Kolo Seuvea parmi sa nouvelle famille

Dernières Informations dans la discipline Informations : Violence contre les femmes : une priorité derrière un échec
De 390 à 540 agents: la CPS prend du poids
La malaria réduite aux Solomon Islands et au Vanuatu
Des réformes importantes pour les organisations du Pacifique
Forum océanien sur les MNT : Les maladies liées au mode de vie, une urgence

précédente précédent  toutes les infos suivante suivant  retour accueil
 Réalisation & graphisme : © Mesactivites.com - Association © Vaka Lä - Voile pour tous - Affiliée à la Fédération Française de voile (25.CE003) - © 2006