Chargement en cours Vakala en Français Chargement en cours Vakala in English WALLIS le Vendredi 20 Octobre 2017 / 13 H 38 PARIS le Vendredi 20 Octobre 2017 / 02 H 38
Vakala : Association de voile sur internet Fédération française de voile
Bienvenue sur le site de Vakala - Voile Pour Tous

Actualités

Articles
Dernières infos
Photos

Vakala

Horaires
Tarifs




L'équipe victorieuse des Jeux d'Apia: des volleyeurs en or qui jouent ...en mé
© Droits réservés

SPG: la dream team de volley ball ou les enseignements d'une victoire

Wallis - Informations / 9 Septembre 2007

L'équipe de volley ball de Wallis et Futuna a réalisé l'exploit en finale des Jeux du Pacifique Sud en battant l'équipe de Tahiti par trois sets à deux vendredi 7 septembre. Le gymnase d'Apia (Samoa occidentales) était en liesse à l'issue d'un match très serré qui a vu la victoire d'une « dream team », invaincue tout au long de la compétition. En écrasant la Nouvelle Calédonie par trois sets à zéro en demi-finale, Wallis et Futuna pouvait sérieusement penser à la médaille d'or avec son équipe composée d'un « six majeur » dont tous les éléments jouent en métropole durant l'année.

Un hold up

Détectés voilà quelques temps lors de rencontres organisées entre villages et entre districts, du temps où le volley était pratiqué partout et par tous, les jeunes volleyeurs du Fenua ont bénéficié d'une filière mise en place avec la fédération Française de Volley ball afin de permettre aux plus doués de progresser dans des structures adaptées type « Pôle France » ou « Pôle espoir ». Aux portes de l'équipe de France ou ayant intégré l'équipe tricolore de volley, ces athlètes exploitent au mieux leur capacité naturelle en y ajoutant la technicité acquise en métropole. A Apia, Wallis et Futuna a donc réalisé un « hold up » face aux meilleures équipes d'Océanie, dont les tahitiens que l'on pensait indétrônables.

Les enseignements d'une victoire

Quels sont les enseignements que l'on peut tirer de cette belle victoire de l'équipe de volley ball de Wallis et Futuna ? La première est certainement que lorsque qu'un sport se développe sur une base conséquente de pratiquants et qu'une structure de détection est mise en place, cela fonctionne. Nous le savions, mais avec la potentialité physique des grands joueurs futuniens et wallisiens (qualités de détente, d'explosivité, de vitesse, de frappe, ?), la recette est un véritable succès.
Deuxième enseignement : il tient à l'évolution des Jeux d'Apia. Pour obtenir une médaille dans les sports dits majeurs, les athlètes doivent s'entraîner ailleurs que dans leurs îles océaniennes. Ces territoires sont souvent enclavés et ne bénéficient pas d'équipements, de structures ni de cadres adaptés. Toutes les grandes équipes d'Océanie fonctionnent ainsi : les Samoa se rapprochent de la Nouvelle-Zélande, les papous de l'Australie, Tahiti, la Nouvelle Calédonie de la métropole. Voilà qui pervertit quelque peu l'esprit des Jeux, ne laissant que les miettes aux nations qui n'ont pas les moyens de se déplacer. Wallis et Futuna a donc fait en volley ce que les autres font pour d'autres sports. Les médailles sont à ce prix.

La médaille d'or masque une cruelle réalité

Le troisième enseignement est moins positif pour Wallis et Futuna : en effet, si la Nouvelle Calédonie termine première des nations avec près de 90 médailles d'or, loin devant les autres pays, cela reflète une réalité de culture sportive et une organisation exemplaire de mouvement sportif. Ce sont d'ailleurs les néo-calédoniens qui organiseront les Jeux de 2011. A Wallis, le mouvement sportif est en perdition (lire article précédent), les polémiques internes enflent, le sport est peu développé, y compris le volley malgré les efforts du service de la Jeunesse et des Sports? qui pallie à la déficience de la Ligue de Volley. Ainsi, après cette dream team victorieuse, chacun sait qu'il y aura un « trou » d'au moins deux ans, faute de pratique des jeunes. La médaille d'or du volley masque donc une réalité sévère que ne manquent pas de relever l'ensemble des responsables du Territoire.

Organiser les mini jeux de 2013

Et pourtant, en dépit d'un tableau sombre des pratiques sportives sur le Territoire, le CTOS (mouvement sportif) a postulé, sans consultation réelle des principaux concernés, pour organiser les mini jeux du pacifique en ? 2013. Et le Fenua l'a obtenu: Wallis était seul candidat. Il faudra travailler dur car tout est à entreprendre: reconstruire une organisation du mouvement sportif, trouver de l'argent, réaliser des infrastructures, dynamiser les associations sportives, créer des compétences, préparer une population peu habituée à recevoir des étrangers voire même apprendre à accueillir ne serait-ce que des touristes. Malgré cet état des lieux parfaitement décrit devant les instances du comité d'organisation des « South Pacific Games » à Apia, Bernard Ziegler, représentant de l'Etat et porte parole occasionnel du CTOS, n'a pu décourager le vote en faveur de Wallis et Futuna. Le mouvement sportif de Wallis et Futuna devra assumer? ou sous traiter. A moins que, comme le championnat du monde de rame 2010 que Wallis avait obtenu avant de l'annuler, cette candidature pour organiser les mini-jeux ne soit seulement pavée de bonnes intentions.
En attendant les volleyeurs de la dream team sont revenus d'Apia : ils ont à peine posé un pied à Wallis, qu'ils repartaient aussitôt en métropole où leurs clubs respectifs les attendent avec un rien d'impatience. Là-bas, en France, les Jeux du Pacifique font figure de compétition régionale sans grande importance. Tout est relativité, comme dirait un célèbre savant.

Pierre GINS

Informations précédentes Activités Ados - Voile : Echange avec la Nouvelle Zélande : ils sont partis ! ...
Histoire - Informations : Beach fale au Samoa ...
Activités Ados - Informations : Travel to New Zealand: ultimate preparations ...
Activités scolaires - Voile : UNSS voile: grande marée d'élèves ...
Compétition - Voile : Jeux du Pacifique Sud 2007: Kolo Seuvea sur le départ ...

Dernières Informations dans la rubrique Wallis : Violence contre les femmes : une priorité derrière un échec
De 390 à 540 agents: la CPS prend du poids
La malaria réduite aux Solomon Islands et au Vanuatu
Des réformes importantes pour les organisations du Pacifique
Kolo Seuvea parmi sa nouvelle famille

Dernières Informations dans la discipline Informations : Violence contre les femmes : une priorité derrière un échec
De 390 à 540 agents: la CPS prend du poids
La malaria réduite aux Solomon Islands et au Vanuatu
Des réformes importantes pour les organisations du Pacifique
Forum océanien sur les MNT : Les maladies liées au mode de vie, une urgence

précédente précédent  toutes les infos suivante suivant  retour accueil
 Réalisation & graphisme : © Mesactivites.com - Association © Vaka Lä - Voile pour tous - Affiliée à la Fédération Française de voile (25.CE003) - © 2006